23/03/2011 POEME POUR SOLANGE en 1975

 

PREMIERE DECLARATION à SOLANGE - 1975

 

 

 

Je ne t'ai pas encore avoué mon amour

Mais pourtant j'y pense chaque jour.

Je n'ose pas te dire tant je suis heureux

Quand nous sommes réunis tous les deux.

 

Je pensais que l'amour n'existait pas

Qu'il était réservé aux chansons des nanas,

Le poète souvent parle d'amour

Et le fait rimer avec toujours...

 

Aujourd'hui, la rime n'est pas parfaite,

Je pense trop aux week-ends, aux jours de fête...

Ah ! Vivement samedi prochain

Que je sois près de toi à Sancoins.

 

JMC

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site