30/08/2011 MADE WITH LOVE

 

 

MADE WITH LOVE

                            Nous vivons dans un monde complètement fou

Où on nous pousse chaque jour à bout.

Les mamans n'élèvent même plus leurs enfants

Car la grande priorité, c'est l'argent.

Dès que la femme a fini d'accoucher

 Elle doit à nouveau retourner bosser

 Donc l'enfant va tout de suite à la crèche

 Elle court partout, il faut qu'elle se dépêche.

 

Etre abandonné après quelques mois

 C'est triste à vivre et ce n'est pas la joie

 Bébé est vite perdu sans sa maman,

 Et affronte la vie en pleurnichant.

Pourtant au début tout semblait sympa

 Y avait même mon papa qui restait là,

 Mais tout ça s'est bien trop vite terminé,

 On abandonne le sein et la tétée

 

Je passe des bras de maman à Nounou

 Ayant l'impression qu'on se fout de tout !

 Papa prend le relai pour un bisou

 Je crie car ça pique très fort sur mon cou.

Aux beaux jours j'ai même appris à marcher

Et pas apprécié ma  première fessés.

Je ne sais pas ce que j'avais mal fait

Mais je me souviens bien du martinet !

J'avais pensé être le bienvenu,

J'ai aussi connu le panpan cucul !

J'ai été fabriqué avec amour

J'aurais aimé qu'ils s'en rappellent toujours.



Aujourd'hui je suis un adolescent

Et j'en ai déjà marre de mes parents

Ils ne comprènnent rien de notre vie

J'ai fumé un pétard, ils m'ont puni !...

Vivement que je trouve vite un vrai boulot

Comme ça ils ne seront plus sur mon dos,

Je ferai ce que je veux avec mon pognon

Car je n'en peux plus d'être pris pour un p'tit con.

J'ai présenté des centaines de C.V.

Eté chez Pôle Emploi pour mon dossier

Fais des démarches d'auto-entrepreneur,

Espérant que ça puisse faire mon bonheur

J'ai été trop rapidement dégoûté

Que faut-il faire pour vraiment s'en tirer ?

Je ne sais plus et j'en ai ras le cul !

Alors quoi faire pour n'être plus déçu ?

 

Il y a trop de jeunes qui vivent dans la rue  

 N'ont pas d'espoir et sont donc foutus  

 Je n'ai pourtant pas fait tout ce chemin

  Pour vivre comme un pauvre clandestin

Je suis pourtant né dans une belle France

Mais ma vie n'est plus faite que d'errance,

J'use de toutes les petites débrouilles

Et j'en ai marre de bouffer que des nouilles.

Merde ! ça y est on m'a pincé à voler

Et là, c'est pas la joie, j'suis mal barré

Je vais avoir droit à la préventive

Le temps qu'on juge mon niveau de bêtise

Papa, maman vont se porter garants

 Heureusement qu'ils sont là mes parents,

 J'vais expliquer à mon p'tit frère la vie

 Pour pas qu'il fasse les mêmes conneries...

 

  

Et tout est bien qui fini bien !

N.B. Pour moi ce n'est qu'une fiction,

 Pour d'autres c'est du vécu...

  

JMC le 29/08/2011

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site